lundi 8 mai 2017

Louis Riel (Chester Brown)

Chester Brown. – Louis Riel. – Montréal : La Pastèque, 2012. – 249 pages.
ISBN 978-2-922585-96-4

Bande dessinée historique







Résumé : À la fin du XIXe siècle, le territoire de la rivière Rouge est cédé au Canada, colonie de l’Empire britannique. Cependant, les habitants catholiques, métis d’Indiens et de Français, n’entendent pas à être gouvernés par la lointaine couronne d’Angleterre.

Louis Riel, chef charismatique et passionné, mène la Rébellion métisse jusqu’à son terme, entre la folie et la mort. De la conciliation à la lutte armée, cette aventure politique et humaine reste une des pages les plus controversées de l’histoire canadienne.

Commentaires : Chester Brown est né en 1960 près de Châteauguay, au Québec. Avec Louis Riel, il apporte une contribution très visuelle de l’histoire des métis (les sangs mêlés) du Manitoba et de la Saskatchewan. Quelle belle formule très documentée pour enseigner l’histoire ! Car l’auteur cite toutes ses sources dans une section Notes à la fin de son ouvrage. Un ouvrage incontournable pour constater encore une fois comment le Canada qui fête en 2017 son 150e anniversaire s’est bâti dans le non-respect des communautés qui ont progressivement occupé le territoire. On y retrouve tous les acteurs politiques et militaires qui ont sévi et manigancé la pendaison du leader des Métis. Particulièrement le premier ministre conservateur alcoolique et « patroneux » et sa célèbre déclaration : « Tous les chiens du Québec pourraient bien aboyer en sa faveur, il sera pendu ». Cette bande dessinée est une véritable découverte.

Ce que j’ai aimé : La qualité graphique. Le choix du noir et blanc. La façon de distinguer les langues parlées (français, anglais, amérindien). Les précisions historiques. Le déroulement du procès,

Ce que j’ai moins aimé : –


Cote : ¶¶¶¶¶


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire